PROFESSEUR DE CONTEMPORAIN

CECILE RENARD CANILLADE
Professeure diplômée d’Etat de danse contemporaine et de Pilates

Yvan Vaffan - crédit Guy Delahaye - 42

Cécile Renard Canillade commence la danse au Conservatoire National de Région de Nancy en 1991. Elle y décrochera une Médaille d’Or de danse classique à 14 ans puis une Médaille d’Or de danse contemporaine, finalisant ainsi son Diplôme d’Etudes Chorégraphiques en 2000.
Elle est ensuite repérée et engagée pour une tournée avec le European Youth Ballet.
Elle intègre la formation Coline à Istres de 2002 à 2004 et y rencontre divers pédagogues et chorégraphes, comme Michel Kéléménis, Hervé Robbes, Mirjam Berns, Thierry Niang, Brigitte Asselineau, Thierry Bäe et bien d’autres qui vont lui ouvrir, diversifier, et affiner son regard sur la danse, tout en développant sa palette et sa réflexion d’interprète. 050_0558
En 2004, elle rencontre Jean-Claude Gallotta lors d’un stage et en 2005, elle intègre le Centre Chorégraphique National de Grenoble.
Dès lors elle participe à toutes les créations et reprises de répertoire de la compagnie jusqu’en 2015, et se produit sur de grandes scènes à travers le monde.

Son désir de partager et de transmettre son art la pousse en 2014, à passer son Diplôme d’Etat de professeur de danse et à développer sa pédagogie. Jusqu’en 2018, elle mène divers ateliers et actions culturelles pour Jean-Claude Gallotta en milieu professionnel mais aussi amateur. Elle donne des cours pour les danseurs de la compagnie et transmet différents extraits de répertoire du chorégraphe notamment au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ou encore au Centre International de Danse Rosella Hightower à Cannes.

Afin d’enrichir son enseignement et sa connaissance du corps, cette passionnée de Pilates se forme à cette méthode en machines et Matwork auprès de Monica Germani, préparatrice physique des danseurs du Ballet National de Marseille. Elle obtient son diplôme de professeur Pilates en 2018.

Les cours se déroulent progressivement du sol vers la verticalité avec un réveil articulaire et une grande attention portée sur la connexion entre le centre et les extrémités. Pour le travail debout, la conscience de l’axe, équilibre et déséquilibre, sont omniprésents tout comme le travail des appuis et de la relation à l’espace. Entre tonicité et fluidité, à travers diverses phrases et déplacements, le corps s’ouvre à une grande mobilité et une projection dans l’espace, faisant ainsi circuler flux et énergie.
Pour les ateliers, le travail autour de l’espace et de l’écoute est fondamental. Les différentes expérimentations permettent à chacun d’affirmer sa personnalité, de se découvrir et de s’exprimer.